La position de l’Eglise sur le mariage des prêtres

 

Voici une question qui revient très souvent et une partie des catholiques reproche à l’Eglise et en particulier au Vatican d’interdire le mariage des prêtres.

Bien que la réponse fût maintes fois donnée et justifiée, le diocèse de Nanterre propose sur le site   http://catholique-nanterre.cef.fr     un bref récapitulatif des raisons:  

 

 

Pourquoi les prêtres catholiques de rite latin ne peuvent-ils pas se marier ?

L’Église catholique de rite latin n’ordonne prêtres que des hommes célibataires pour la raison qu’il y a une « convenance » entre la vie et le ministère des prêtres et le célibat. Le célibat des prêtres est fondé sur l’imitation du Christ, sur la fonction du prêtre représentant du Christ tête de la communauté et sur la disponibilité du prêtre au service de l’Église. - Saint Paul estime qu’il est bon d’être célibataire, comme il l’est lui-même, parce qu’ainsi on est davantage libre de « s’occuper des affaires du Seigneur » (1 Co 7,1,7, 8, 32-34). L’engagement pour toute la vie est le signe d’une consécration totale au Christ. Le célibat sacerdotal  a ainsi une motivation évangélique et apostolique. Le prêtre choisit de vivre le célibat à l’exemple de Jésus et par son célibat il acquiert une paternité spirituelle.

Histoire du célibat des prêtres    

Le célibat des prêtres, depuis quand ? 

A l’origine, les prêtres pouvaient se marier et il n’y avait que les moines qui étaient célibataires. C’est en Occident, au IVème siècle, qu’ est apparue une idée du prêtre sur le modèle du célibat des moines, et cette idée a mis du temps à s’imposer au cours du Moyen-Âge. Du VIIème au XIème siècle la majorité des prêtres étaient mariés. -  L’histoire de l’obligation du célibat des prêtres est complexe. En 1074 , le Pape Grégoire VII dit que quiconque doit être ordonné, doit faire d’abord vœu de célibat.

En Orient, la distinction entre le prêtre marié et le moine célibataire s’est maintenue, tout prêtre devant être ou marié ou moine, autrement dit faire partie d’une communauté religieuse ou familiale. Lorsque l’on est prêtre, on ne peut plus se marier, il faut donc se marier avant d’être ordonné. Les évêques sont choisis parmi les prêtres moines et non parmi les prêtres mariés. Il existe des églises orientales unies à Rome dans lesquelles on ordonne prêtres des hommes mariés, par exemple des églises de rite byzantin, ukrainien, maronite …Il en est ainsi dans beaucoup de pays du Moyen Orient. Il y a ainsi environ 5000  prêtres orientaux catholiques mariés. 

Dans certain cas, l’Église peut-elle autoriser le mariage des prêtres de rite latin ?

Pendant 20 ans, Jean Paul II a donné son autorisation à plus de 220 ordinations d’hommes mariés, le plus souvent pères de famille, anciens pasteurs protestants ou anglicans convertis au catholicisme.

Quelle est la position de l’Église vis à vis du mouvement qui demande le mariage des prêtres ?

Il y a actuellement dans l’Église un mouvement qui réclame la possibilité de se marier pour les prêtres de rite latin. Le Vatican a pris position contre ce mouvement  dans le Directoire  pour le ministère et la vie des prêtres,  Le célibat sacerdotal § 57-60  (31 janvier 1994)  

Si les prêtres pouvaient se marier n’y aurait-il pas plus de prêtres ?

C’est possible, mais ce n’est pas certain. En effet chez les pasteurs protestants qui se marient, il y a une crise des vocations. De plus le traitement du prêtre serait faible pour faire vivre une famille, si le prêtre n’avait pas un travail professionnel par ailleurs. Enfin le secret de la confession crée des liens qui peut poser des problèmes dans la vie d’un couple.

Que deviennent les prêtres qui se marient ? 

Les prêtres qui se marient n’ont plus de ministère sacerdotal. Ils ne peuvent pas faire un mariage religieux, sauf s’ils obtiennent de Rome une « réduction à l’état laïc » Celle-ci n’est pas souvent accordée actuellement, alors qu’elle était fréquente il y a quelques années. 

 

 

Le Catholicisme est une religion qui est ce qu’elle est, on peut ne pas y adhérer mais on ne peut lui reprocher de vouloir rester cohérente au fil du temps.

L’Eglise Catholique maintient le célibat des prêtres par cohérence avec son enseignement mais aussi par mesure de prudence surtout dans le monde dans lequel nous vivons. (en plus bien sûr des raisons énoncées ci-dessus)

On ne peut pas reprocher aux catholiques de ne pas être protestants et inversement.
(rappelons en effet que l’adoption de ces réformes par l’Eglise Protestante ne l’a pas aidée dans la crise dans laquelle elle est plongée…)

Guy d’Aulrois

 


Répondre

Cours d'anglais |
regisdebray |
flam's |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LIVE
| Pour une Constituante
| alexandradaddario